Imaginez que notre Terre ait subi l’invasion d’ « Ames », des êtres vivants ayant voyagé sur de nombreuses planètes, en prenant possession du corps de leur hôte… mais ces âmes ne sont ni ces aliens verts que l’on connaît tous, ni arrivés jusqu’à nous pour détruire la planète! Vous apprendrez à sonder les profondeurs de ces âmes, à travers le personnage principal du dernier roman de Stephenie Meyer. L’âme possédant Mélanie n’est pas comme les autres, elle entame sa 9ème vie, mais sa première sur Terre, et voit donc notre monde avec un regard nouveau.

Pour les réfractaires au nom de Stephenie Meyer, soyez rassuré, nous sommes loin, dans ce nouveau roman, de l’univers de Twilight. Je m’attendais à tomber sur une énième histoire de vampire, mais la surprise a été fort agréable de pouvoir voyager dans un univers totalement opposé. Qualifier cette histoire d’un genre littéraire n’est pas facile, car on oscille entre science-fiction et aventure, et entre guerre et amour. Des clins d’œil aux mondes de Dune ou d’Indiana Jones y sont clairs, et chaque lecteur pourra y trouver son compte.

Cependant, il faut l’avouer, les deux ou trois premiers chapitres du roman ne sont pas évidents. La focalisation est interne à l’âme et ses réflexions ou observations sur ce qui l’entoure après son insertion dans le corps de Melanie ne sont pas faciles à suivre. Mais, une fois ce cap passé, vous vous laisserez porter par l’histoire et le suspense incroyable que l’auteure a su mettre en place, et vous vous attacherez très vite à notre protagoniste.

Comment l’insertion de ces âmes se fait-elle? Le corps de Melanie se laissera-t-il dompter par l’âme? Comment fonctionne la société recréée par les âmes? Les humains ne résistent-ils pas à cette « invasion »? Vous trouverez toutes les réponses en lisant les 800 pages des « Ames Vagabondes », que vous allez dévorer et savourer jusqu’à la dernière page.

Publicités