La comparaison avec Dan Brown et ses best sellers ne fera aucun doute : mêler deux mondes aussi opposés que science et religion peut paraître étonnant, et pourtant…

Quand Tomas est abordé par une belle jeune femme qui lui demande ses services en tant que cryptologue, il est loin de se douter de ce qui se cache derrière : l’Iran a en sa possession un manuscrit codé, qui lui permettrait de devenir une des plus grandes puissances du monde, mais pour cela il leur faut comprendre le sens caché. Et peu importe le prix. Tomas quitte son Portugal natal pour aller travailler sur le code intitulé « la formule de Dieu », mais son pays d’accueil devient vite sa prison… et si la CIA s’en mêle, on va au devant des ennuis !

Le rythme de l’histoire est plutôt soutenu, mais ponctuellement de longs passages permettent une pause pour les nerfs du lecteur et activent plutôt sa réflexion, principalement autour des thèmes chers à la physique, la création du monde et son évolution. Mais que peut donc autant intéresser l’Iran dans cette formule ?

C’est un récit passionnant qui mène à travers plusieurs pays et pousse à se creuser la tête pour se souvenir des bons vieux cours de physique suivis au lycée ; en parallèle sont développées les différentes grandes religions de ce monde, et le tout donne le sentiment intéressant d’avoir une vision globale de ce qui nous entoure. Le ton paraîtra parfois un peu léger ou les enchaînements faciles, mais l’intention de divertir est là, et y parvient ! A lire et relire.

Un roman scientifique

Quand la physique quantique ou la théorie du Big Bang sont expliqués dans un roman populaire, la concentration est de mise pour suivre le raisonnement. Cependant le narrateur trouve le juste milieu entre vulgarisation extrême et discours scientifique opaque, et quelques répétitions ou remises en mots viennent servir de piqûres de rappel.

Les religions mises en parallèle

Les théories de l’Islam, du christianisme, du bouddhisme ou bien d’autres croyances sont abordées sans favoritisme dans le but de mieux comprendre ce qui les rapproche ou les oppose.

La quête de l’amour

La rencontre entre Tomas et la jeune iranienne ne pouvait évoluer autrement qu’en histoire amoureuse. Leur attirance est réciproque dès les premiers instants et donnent une tension plus humaine à ce récit.

La gestion de la maladie

Accepter la maladie et réfléchir sur le sens de l’ « Après » lie en quelque sorte les réflexions autour de l’évolution du monde et la place de la conscience affective dans le processus.

Publicités