Quand une prof tombe sur un livre dont l’auteur est prof, c’est pour lire des histoires de profs qu’elle l’achète! Je ne suis pas déçue, au vu des fameux mots d’excuse récupérés dans différentes écoles et classés par thème! Après avoir fait ma énième rentrée comme enseignante, j’avoue avoir déjà vu des mots comme ceux que je cite à la suite…

Malgré le fait que ce soit, dit-on, “le plus beau métier du monde”, enseigner n’est plus ce long fleuve tranquille où les élèves faisaient ce qu’on leur disait, et où les parents disaient amen à tout. A présent, via ce cher carnet de liaison, voilà ce qu’on peut trouver comme excuses en cas de retard ou d’absence, les fautes de frappe étant, bien sûr, d’origine! 😉

“Monsieur le directeur
Veuillez exuser l’élève sophie V. pour son absent je n’ai pas pu me présenté avec elle parce que son père m’a frappé je ne peux pas sortir.”

“Madame,
Pisque vous voulez un mot d’escuse pour le retard de ma fille, le voila.
Au revoir.”

N’oublions pas, une fois l’élève bien installé en classe, qu’il ne faut surtout pas lui demander de faire quelque chose qui sorte de l’ordinaire. L’enseignant doit rester dans les bonnes vieilles méthodes des années 50, mais sans donner de lignes surtout. Ce serait dommage de traumatiser ces chers petits!!

“Madame,
Oumar ne couvrera pas le livre de la “bibliothèque de l’école”car se n’est pas son rôle et il a emprunte “non” couvert.
L’esclavage, ces fini !
Merci.”

“Madame,
Jordann n’a pas fait les lignes que vous lui demandiez car moi sa mère et responsable de lui, n’a pas voulu qu’il les fasses car je trouve cela vraiment inutile.”

“Madame,
Les têtes vertes qui sourient et les rouges qui font la tête, ça égaie peut-être les cahiers, mais je ne suis pas certaine que cette notation soit celle du baccalauréat. Est-ce ainsi désormais que vous devez préparer les élites françaises?
Signé : une maman mécontente des directives ministérielles qu’on vous impose.”

“Quoi? Mon fils doit faire du soutient? Il est pas fous que je sache! Je suis sa mère non?
Et si vous avez besoin de mon avis et bien je vous dit non, c’est dit.
En revoir madame.”

“Madame,
En classe, quand vous en serez à la règle de pluriel des noms en “ou”, pensez à insister auprès de certains de vos élèves sur les “poux” : Frédéric en avait plein la tête hier soir…”

Voilà qui vous donne l’eau à la bouche, je l’espère, pour ouvrir ce beau recueil de poésie (très peu) scolaire, reflétant en même temps la société actuelle. Enseigner, c’est être à l’écoute de la souffrance des familles, parfois, mais aussi souvent encaisser les frustrations et la colère que les parents ont, et qu’ils transfèrent au monde de l’école.

Et puisque je ne résiste pas à en partager encore un peu avec vous, et en attendant d’acheter « Mots d’excuse 2 », faites-vous plaisir!

“Je refuse de signé une note aussi mauvaise. Thomas m’a dit qui devrait avoir la moyenne. Merci de bien vouloir corrigée la note pour que je la signe.”

“Monsieur,
Dans le but de ne pas creusé la sécurité social, je n’ai pas amené Cyril au médecin.
Je le remplace donc en m’escusant pour cause de diarée.”

“Monsieur,
De quel droit vous permettez-vous de dire que mon fils est mal élevé?
Je ne vous salue pas.”

Publicités