Notre actualité étant riche en pessimisme, coups bas et terrorisme, ouvrir un livre de Gandhi s’avère être bien plus nécessaire que vous ne pouvez le penser. Les petits budgets seront contents de voir que « La voie de la non-violence », publié chez Folio 2€, apporte de nombreux éléments pour comprendre le chemin spirituel de Gandhi et croire à nouveau en l’être humain.

En effet, une compilation d’éléments retraçant la vie du philosophe indien a été faite à partir de six ouvrages, formant un texte logique et chronologique sur sa jeunesse, ses études et sa vie professionnelle. Dès l’adolescence, le jeune Gandhi aimait faire ses expériences, et cherchait déjà à améliorer son quotidien pour se rapprocher de la Vérité, celle que Dieu nous permet parfois d’entrevoir. Ses choix diététiques ou la recherche d’une religion personnelle en sont des exemples.

Son combat auprès des pauvres en tant qu’avocat et infirmier lui a de plus permis d’explorer la confrontation à l’Autre, à l’époque dans une Afrique du Sud souffrant de l’Apartheid. Comment se faire entendre et respecter alors que les clivages entre blancs et noirs sont à leur apogée ? Lui-même a été molesté physiquement autant que moralement, mais il a choisi de ne pas répondre à la violence par la violence. La grande difficulté pour Gandhi sera par la suite de faire comprendre à la société toute entière que la violence ne résout rien, et qu’elle ne pourra qu’en grandir si elle parvient à l’appliquer.

Ainsi il nous donne une vision panoramique de sa vie, et surtout de ses écarts de conduite quant à sa quête de Vérité et de non-violence, qui sont venus nourrir sa réflexion au fil du temps. Une forte auto-critique vient ponctuer son récit, le justifier parfois, toujours dans un but constructif pour toute personne pouvant être influencée par sa pensée. D’ailleurs, selon lui, comment enseigner quoi que ce soit si l’on n’est pas soi-même irréprochable ?

Le lecteur peut parfois être gêné par les passages mis bout à bout venant de différentes œuvres, ponctuellement assemblés de manière un peu maladroite, mais le lecteur est libre d’aller consulter lui-même ces ouvrages, mis en avant sur une page dédiée aux sources. Le tout forme néanmoins un récit à la fois touchant de sincérité par un grand homme, méritant d’être particulièrement mis en avant en ces temps troublés.

Publicités