(Besoin de vous rafraîchir la mémoire? La chronique sur l’intégrale 1, c’est ici!)

La bataille des rois

Un nouvel opus du Trône de Fer, relançant parfaitement curiosité et même dépendance du lecteur au royaume des Sept Couronnes ! Sept Couronnes… ou plutôt quatre pour le moment, car on assiste à la confusion faisant suite à la mort de Robert Baratheon et la succession de Joffrey sur le trône. Mais tout le monde n’est pas d’accord sur la légitimité de ce dernier : des rumeurs courent sur l’absence de parenté entre le jeune roi et Robert. Ainsi les deux frères de ce dernier décident de faire savoir leur droit au trône et préparent leur armée. Quant au quatrième prétendant au trône, il ne brigue, pour l’instant, que les terres du Nord, et en devient roi grâce à l’appui de chaque maison importante de son territoire.

La famille Stark est divisée par la force des choses. Robb est meneur de son armée, Bran est le seigneur résident à Winterfell, Jon part en expédition de l’autre côté du Mur, Sansa est toujours l’otage de Joffrey, et Arya tente tant bien que mal de revenir à Winterfell sans se faire arrêter par les Lannister. Tyrion, quant à lui, est nommé Main du roi afin de garder l’ascendant sur les choix de Joffrey soufflés par sa mère, Cersei. Néanmoins, le rythme des aventures a ralenti dans cette première partie de l’Intégrale 2, comme pour laisser le temps de s’installer à cette nouvelle donne de rois, avant de nouveaux bouleversements.

Les alliances et manipulations à Port Réal sont de plus en plus compliquées à suivre, et la tension est palpable pour les populations et les grandes maisons guerrières, alors que les combats s’installent durablement. Qui peut en sortir vainqueur ? Daenerys pourra-t-elle revenir sur la terre de ses ancêtres et faire entendre sa voix, elle aussi ? Suspense…

L’ombre maléfique

Le rythme ici est un peu plus soutenu que dans la partie précédente de Game of Thrones. En effet, finie l’attente où chacun tente de savoir quelles forces sont en jeu pour chaque roi (auto) proclamé.

Ainsi, Catelyn se rend dans le sud au nom de Robb pour parlementer avec Renly, et Accalmie est assiégée par Stannis, le frère aîné de Renly. Comment réussir à les mettre d’accord pour s’allier contre l’ennemi commun, la famille Lannister ?

De son côté, Bran commence à comprendre le sens de ses rêves agités. A l’autre bout de Westeros, Arya est faite prisonnière par Sandor Clegane et arrive à Harrenhal où elle est devient servante. Elle y trouve un allier qui pourra l’aider à se venger de tout le mal qu’elle et sa famille subissent depuis quelques temps. Jon est de l’autre côté du Mur avec la Garde de Nuit pour rechercher son oncle porté disparu et tenter de comprendre ce qui se passe avec ces morts qui reviennent étrangement à la vie…

D’autres forces se préparent à faire mal, et ne sont pas prises en compte par la Marin du Roi, Tyrion : Daenerys, l’unique descendante des Targaryen, arrive à Qarth où elle est accueillie avec les convoitises de chacun quant à ses dragons. Elle tente de lever une armée et une flotte pour reprendre possession du trône qui lui revient de droit. Il y a aussi Theon, de retour aux Îles de Fer d’où il est originaire, qui se voit confier le saccage des côtes du royaume du Nord, révélant une cruauté qu’il avait étouffée en restant aux côtés des Stark.

Ainsi, chaque personnage tente d’asseoir son autorité dans un monde déchiré, alors que le roi Joffrey paraît s’effacer dans la narration et jouit de son pouvoir royal. Les enjeux sont passionnants car ils laissent tout loisir au lecteur, du moins celui qui n’a pas encore attaqué la série à la télévision d’imaginer la suite ou de faire des pronostics !

Cependant, n’oublions pas d’inclure dans nos projections cette ombre maléfique, qui fait mal sur son passage. Quelle est-elle ? Où s’arrêtera-t-elle de frapper ? Suite au prochain épisode…

L’invincible forteresse

Quel rythme dans cette dernière partie de l’Intégrale 2 ! Les choses bougent pour chaque grande famille, et ne vont pas en s’arrangeant… Du côté des Stark, on retrouve Catelyn à Vivesaigues, tiraillée entre le besoin de rejoindre Robb qui continue à se battre vers le sud contre l’armée de Tywin Lannister, le nord où Bran représente sa famille à Winterfell, et rester au chevet de son père en fin de vie. La présence de Jaime Lannister dans la prison de Vivesaigues lui permet néanmoins d’avoir des réponses sur l’accident qui a rendu Bran infirme quelques mois plus tôt.

Si pour le moment l’avancée de l’armée de Robb n’est pas mise au premier plan, le lecteur apprend avec effroi que le château de Winterfell a été assailli par Theon Greyjoy, et on ne donne pas cher de la peau des petits Stark. De même, Jon Snow voyage toujours de l’autre côté du Mur avec la Garde de Nuit, et Arya, servante à Harrenhal, attend de trouver un moyen de rejoindre Winterfell. La tension nerveuse s’installe chez un lecteur tenu en haleine à chaque page !

De l’autre côté des mers, Daenerys traverse des difficultés à réunir son armée. Elle tente par tous les moyens de maîtriser son avenir, et va jusqu’à pénétrer dans un bâtiment abritant la plus terrible magie noire, celle des « non-mourants », afin de gagner en clairvoyance et des réponses à ses questions. Visions cauchemardesques et labyrinthe mortel auront-ils le dessus sur la mère des dragons ?

Pourtant, le plus spectaculaire se déroule au sud est à Port-Réal. Sansa, retenue en otage comme « fiancée » du jeune roi Joffrey, ne peut que se douter de sa fin imminente, tout comme la reine Cersei lorsqu’a lieu la scène de guerre la plus grandiose jusqu’à ce tome : Stannis arrive avec son armée de l’autre côté de la rivière pour prendre en siège Port-Réal, et il envoie sa flotte remonter la Néra. S’en suivent plusieurs chapitres apocalyptiques et jouissifs de combats, de sang, de feu dans laquelle le lecteur est à bout de souffle, sous le choc violent du face à face entre toutes les forces en présence. On découvre même un Tyrion combattant au milieu de ses hommes et ressentant cette excitation qu’il n’avait jamais expérimentée auparavant ! C’est une scène incroyable de détails, de bruits, d’odeurs, comme on n’en avait pas encore rencontrée jusque là, et qui marque les esprits !

Vous l’aurez probablement compris, cette fin est à ne pas manquer, et elle se dévore. Dites adieu à quelques heures de sommeil car il vous sera impossible de le lâcher…

Publicités