C’est un film à grand spectacle que je suis allée voir en 3d et en light vibes (prolongement des lumières de l’écran sur les côtés), histoire d’être pleinement immergée. Je n’avais jamais entendu parler de la bande dessinée et n’avais pas non plus regardé la bande annonce ! Alors finalement je n’avais pas de grandes attentes…

Images enchanteresses au début du film lorsqu’on découvre la superbe plage de la planète Mül, mais cela ne dure que trop peu avec l’explosion de la planète suite à la chute d’un vaisseau spatial énorme. Heureusement quelques individus du peuple autochtone parviennent à s’échapper grâce à un autre vaisseau.

Quelques années plus tard, au cours du 28ème siècle, Valérian et sa coéquipière Laureline sont en mission pour le gouvernement sur une autre planète afin de récupérer le commuteur, dernier représentant de son espèce. Effets spéciaux dans une dimension parallèle et fuite dans un souk donnent une petite poussée d’adrénaline avant le retour sur la planète Alpha, où les deux agents spéciaux rendent compte au grand Commandeur, avant de retourner en mission au cœur même d’Alpha.

Pour une cinéaste très amateur comme moi, les deux personnages principaux paraissent trop jeunes pour être crédibles… et la voix française de Laureline y contribue fortement, avec ses accents d’ado lascive et épuisée de tout !! La relation entre elle et Valérian manque de profondeur et est cousue de fil blanc dès le début du film… mais après tout, on n’est pas là pour ça !

Les effets spéciaux sont très bien réalisés, le son les complète de manière assez réaliste, et on a l’impression d’être dans une création à mi-chemin entre Avatar et Star Wars, sans oublier Men in Black ! De plus, quelques passages humoristiques viennent agrémenter le scénario, qui se dessine dans ses grandes lignes dès la première demi-heure passée.

Peut-être le sentez-vous déjà, je ne suis pas pleinement convaincue par l’histoire, mais j’ai bien perdu pied avec ma réalité pendant les 2h17 du film, et y avoir pris plaisir ! Je suis mitigée car quelques scènes n’étaient pas si nécessaires que cela pour faire avancer la quête des personnages, et j’avoue qu’au-delà de deux heures, je commence généralement à trouver le temps long. Le manque de confort du fauteuil y était peut-être pour quelque chose d’ailleurs… 😉 Mais Valérian est un film à voir pour son côté divertissant, et on appréciera retrouver quelques guests comme Rihanna, Alain Chabat (presque méconnaissable), Clive Owen ou Ethan Hawke dans des rôles secondaires.

La bande annonce qui suit dévoile un peu plus que mes quelques lignes, mais elle est fidèle à la magie du film, profitez… ! 🙂

Publicités