Retour en enfance avec les Goonies de Spielberg, qui a bercé toute la génération des années 80! Au casting, des enfants bien stéréotypés, pour permettre à chacun de trouver à s’identifier : il y a Mikey, à la santé fragile mais avec de la suite dans les idées ; Data, l’inventeur ; Bagou le beau-parleur ; Choco le petit gros qui a toujours l’estomac qui gargouille ; et Brand, le grand frère qui soigne son physique. Ils forment les Goonies, un groupe d’amis qui va bientôt se voir séparé à cause du déménagement de Mikey et Brand, car leurs parents ont des problèmes financiers.

Par un après-midi pluvieux, ils montent au grenier, pourtant interdit d’accès par les parents, et trouvent une carte au trésor datant du 17ème siècle… Ils partent donc à sa recherche, mais tombent entre les mains des méchants Fratelli, planqués dans le restaurant abandonné d’où part le sous-terrain menant au trésor ! Et pourtant ils parviennent à s’enfuir… Vont-ils trouver le trésor des pirates ? Sauront-ils déjouer les pièges posés là pour le protéger?

Tous les ingrédients nécessaires sont là pour plaire aux enfants (et aux grands) : des amis, de l’humour, de l’amour, des méchants, un trésor de pirates, et un gentil monstre qui va les aider dans leur quête ! Sans oublier un chemin semé d’embûches qui maintient le suspense, et le rythme qui s’accélère quand les méchants sont sur le point de rattraper les Goonies…

Les images n’ont pas vraiment vieilli (contrairement à la bande-annonce à suivre!!), ni l’humour, et ce film mérite de rester sur vos étagères pour le faire découvrir à ceux qui ne le connaissent pas. La course à vélos et les forêts humides du nord des États-Unis fait penser à E.T., et le côté aventure à Indiana Jones, dans lequel d’ailleurs on retrouve le jeune acteur qui fait Data ! De plus, l’amitié forte entre les enfants nous renvoie bien évidemment à Stand by me, dont la distribution accueille l’interprète de Bagou aux côtés de River Phoenix. Film réussi donc, et… pas de panique, ça finit bien !

Publicités