Ah là là… la connasse… ! Mais non, je ne m’énerve pas !! Car vous la connaissez, la connasse de Canal +, celle qui avoue aimer emmerder le monde depuis qu’elle est née ! Après les sketches de quelques minutes qu’on a adoré sur Canal, elle a sauté le pas et est passée au long métrage. Peut-on tenir la route sur une heure et demi de caméras cachées ? On dirait bien.

Alors c’est vrai que dans les premières minutes, il faut un peu de temps pour se faire à ce personnage détestable ainsi qu’aux scènes quasiment toutes tournées en caméra cachée. L’actrice Camille Cottin décide que le monde n’est pas à sa hauteur, elle déprime et cherche à trouver un moyen de réussir sans travailler. Hériter de sa mère pendant son vivant ? Trop compliqué légalement. Épouser un footballeur ? Pas très épanouissant avec les Zaïa et compagnie dans le coin. Et soudain, idée lumineuse !

Harry, le prince Harry d’Angleterre, alors encore célibataire avant sa rencontre et ses fiançailles avec la belle Meghan Markle… En route pour Londres où il faut réussir à se faire remarquer par le jeune prince. D’abord, réussir à intégrer l’aristocratie et prendre des cours de bonnes manières. Ensuite, pousser le destin à la rencontre… Parviendra-t-elle à atteindre son objectif ? Arrivera-t-elle à adoucir sa vision du monde ? On se doute que ce dernier point serait le plus compliqué à mettre en œuvre : tout au long du film, Camille / Camilla invective le monde de ses remarques condescendantes, racistes et surtout totalement interdites par la retenue que chacun peut avoir. Comment l’actrice peut-elle simplement oser dire tout ça ? Même sous couvert de son rôle de connasse, le challenge est très élevé, comme d’oser aller sonner à l’Élysée en demandant si François, le président « normal » de l’époque, avait une sonnette « normale » pour lui expliquer pourquoi la société ne la vaut pas.

Le générique de fin est agréable car on voit l’envers du décor et la découverte de la vérité par les acteurs d’un jour, qui ne se doutent pas un instant de devenir stars du petit écran. Justement, observer le regard d’incompréhension de ceux qui ont le malheur de croiser le chemin de la connasse est assez jubilatoire, et c’est vrai qu’on tombe des nues. Quoi qu’il en soit, on adore chaque grande sortie de Camille Cottin en espérant secrètement pouvoir faire pareil un jour, sans oublier que son sex appeal nous ferait (presque) tout lui pardonner ! Mais certains seront cependant choqués par aussi peu de respect général et détesteront le film (merci de bien vouloir prier les trop jeunes et les trop vieux de s’écarter de l’écran pour éviter l’apprentissage de gros mots ou la crise cardiaque) ! Seuls les grands fans des personnages atypiques comme Dr House ou Sheldon Cooper (The Big Bang Theory) sauront apprécier à sa juste valeur cette connasse pourtant si… « attachiante ».

Publicités