Titre prometteur pour qui aime les chats… et qui aime rire de leurs fâcheuses habitudes ! En effet, vous allez entrer dans la tête d’un chat bien particulier, Giggles, qui sait lire et écrire (il a déjà sorti un premier livre) et qui communique avec son maître via les réseaux sociaux, à défaut de se faire comprendre autrement !

IMG_20180218_163908_resized_20180218_050049992

Mais Giggles a un grave problème… c’est un boulimique de croquettes ! Il ne pense qu’à dormir et à manger, et forcément, il est devenu trop gros pour son bien… sauf qu’il est complètement dans le déni ! Son maître l’envoie donc en cure de désintoxication de croquettes pendant un mois, avant de le rapatrier dans son petit appartement, puis le présenter à un nouveau petit chat que sa compagne vient de faire adopter. Comment Giggles va-t-il vivre son éloignement des croquettes presque à volonté, puis la présence d’un nouveau chat sur son territoire ?

Le format du journal intime est assez drôle, mais manque vraiment d’un petit truc pour le rendre soit plus réaliste, soit pour que le lecteur parvienne à rompre avec son environnement et adhère totalement. Entre deux entrées écrites par la patte de Giggles, on trouvera des extraits de « chat » (entendez discussion ici) avec son maître ou avec d’autres minet.te.s sur des détournements de noms de réseaux sociaux, ainsi que des schémas mûrement réfléchis sur les félins et leurs habitudes.

Comme souvent j’ai acheté un deuxième volume sans avoir vérifié qu’il y avait un numéro un, mais cela ne pose absolument aucun souci de compréhension. On comprend très vite que ce chat a mauvais caractère, qu’il fonctionne à deux à l’heure, et qu’il mange tout le temps (enfin, quand il ne dort pas). Ses rendez-vous chez son psy-chat-logue ne révéleront pas grand-chose de plus que ce que l’on remarque chacun chez son chat : indépendance, coups de griffe, gros câlins pour avoir des croquettes, et ronrons à s’endormir sous la couette. Giggles, ou une vraie vie de chat connecté.

Publicités