Toute âme romantique sera happée dès les premières pages, alors que le narrateur nous entraîne dans son passé, au moment où il a écrit pour la première fois de sa vie une lettre d’amour ! C’était l’été, il avait 14 ou 15 ans, et il venait de rencontrer la belle Lucille… mais à cet âge-là, il est difficile de se laisser aller aux sentiments ou de faire preuve d’empathie, car Lucille se moque de lui…

Traumatisme ou pas, ce souvenir lui revient à un moment de sa vie, 20 ans plus tard, quand il découvre une lettre d’amour dans sa boîte aux lettres, mais elle n’est pas signée ! Qui peut bien lui déclarer sa flamme dans des tournures très XVIIIème siècle, alors qu’il semblerait qu’ils se soient côtoyés sans qu’il n’attarde son regard sur elle ?

Devenu galeriste à Paris, Jean-Luc est installé dans la vie mais toujours célibataire. Parmi ses nombreuses conquêtes, aucune n’a su vraiment le rendre amoureux, et cette inconnue pourrait peut-être changer sa vision de la vie. Il commence donc son enquête pour mettre un visage sur celle qui rallume une flamme en lui… il la connaîtrait déjà… mais qui est-elle???

L’écriture est fluide et simple sans être simpliste, parfaite pour le lecteur qui cherche un joli livre de plage pour le mettre de bonne humeur. Le style des lettres, mêlant style ancien, jolies métaphores et érotisme invitent à la rêverie, voire même à renouer soi-même avec l’écriture… Alors pour ce beau week-end ensoleillé, amour, amitié et poésie s’invitent entre vos mains !