Je clôture quelques jours de déambulations à Londres, et en attendant de remettre mes photos en ordre pour les partager avec vous, je peux vous proposer aujourd’hui une lecture du livre de Flora Tristan intitulé “Promenades dans Londres”, publié en… 1840! Inutile de vous dire que la ville de Londres a bien changé depuis ce temps-là!

Flora Tristan, écrivain français contemporaine à George Sand, a beaucoup écrit sur ses voyages dans le monde, et Londres n’y a pas échappé. L’auteure décrit cette ville sous différents angles : elle donne une vue de différents quartiers dans la première moitié du XIXème siècle, comme les quartiers irlandais ou juifs, ou bien des personnes y vivant, allant des aristocrates anglais aux pauvres travailleurs et filles de joie. Ainsi vous voyagerez à travers l’histoire en étant témoin du développement industriel en Grande-Bretagne et en vous aidant des nombreuses références et notes de bas de page permettant d’approfondir certains contextes.

Ce livre n’est pas un roman dans sa dénomination, mais plutôt le portrait d’une capitale aux multiples facettes. Parfois vous aurez l’impression de lire du Dickens, tant la ville et ses habitants paraissent être sales et pauvres. Quelques pages plus tard, vous vous retrouverez en présence de dames de bonne naissance, et comprendrez sur quoi les écrits de Jane Austen se sont reposés en ce qui concernent ses jeunes héroïnes.

Le ton de la narratrice est lui-même changeant, et trahit son jugement : ses visites dans les quartiers pauvres ou au coeur d’usines métallurgiques l’ont choquées, de même que le statut de la femme anglaise dans la société. Elle compare bien souvent les différences entre France et Angleterre, parfois sur un ton faisant sourire car on entend presque cette jeune femme s’énerver en temps réel!

Si vous aimez comprendre l’histoire d’un lieu ou d’une population, alors les écrits de Flora Tristan sont pour vous. Si, par contre, vous cherchez quelque chose d’un peu plus romancé, tournez-vous donc vers Dickens ou Austen par exemple, pour mieux comprendre cette vieille Angleterre et voyager sans quitter votre fauteuil.

Publicités