En ce jour de pré-rentrée des profs, pour enrayer le cafard de la fin des vacances ensoleillées, lire le 2nd livre de Monsieur le Prof est un bon remède pour retrouver sa bonne humeur. En effet, dans la logique de son premier livre (ici) , Monsieur le Prof raconte ses péripéties en tant que prof d’anglais, mais cette fois-ci, il a été muté au lycée ! Adieu Enzo le pénible et les 6e à qui il fallait tout apprendre…

cof

Pour celui qui n’y connaît pas grand-chose en éducation nationale aujourd’hui, le lycée n’est plus ce qu’il était, et Monsieur le Prof s’en amuse autant qu’il s’en agace. Comme en classe, il varie les supports et passe de textes à dessins, photos trafiquées ou collages, le tout présenté dans ce qui ressemble à un agenda scolaire avec une couleur par trimestre: préparation de séquence réussie pour lui, car le lecteur ne se retrouve pas comme les élèves à bailler près du radiateur, mais tourne les pages avec plaisir pour savoir quelles prochaines aventures il va vivre !

On retrouve quelques éléments postés sur les réseaux sociaux, ce qui avait d’ailleurs permis à Monsieur le Prof de gagner une belle notoriété depuis deux ou trois ans parmi profs et élèves mélangés, ainsi que de nombreux inédits. Il s’amuse de son inexpérience en ce qui concerne les dédicaces lorsqu’il est invité au Salon du Livre, ou de ses angoisses lors de la rentrée ou des exercices de confinement… sans oublier les menus plus ou moins attrayants à la cantine et les « dames du CDI », mais « chut », je n’en dis pas plus… Cependant il est dommage que le titre « #Ethique et responsable » ne soit pas plus exploité ou expliqué pour les profanes (ou alors je l’ai loupé?), étant lié aux multiples compétences demandées aux enseignants lors des « rendez-vous de carrière » ou inspections.

mde

Pour faire court, il y a autant d’humour dans ce deuxième volume que dans le premier, mais il y a parfois des textes un peu plus longs qui en font un livre plus abouti, de la même manière que l’auteur a choisi de parler davantage de lui-même et moins de certains de ses élèves, montrant ainsi plus de maturité ? Monsieur le Prof a donc grandi de bien des manières, et à travers sa créativité (cf les stickers à mettre sur les copies d’élèves!) on peut s’attendre à le voir publier d’autres types d’ouvrages à l’avenir, lui qui a déjà publié sous un autre nom son premier roman. A suivre !

cof

Publicités