Une petite comédie avec Guillaume Canet et Marion Cotillard, ça ne se refuse pas, d’autant plus quand on approche de la quarantaine et qu’on se rend compte qu’il y a des choses qu’on ne peut plus faire à cause de notre âge ou de notre corps vieillissant… C’est exactement ce qui se passe pour Guillaume Canet, qui joue dans ce film son propre rôle, et se rend compte auprès d’une jeune actrice qu’il ne fait plus fantasmer la jeunesse comme avant. Il rentre à présent tous les soirs à la même heure auprès de Marion et de leur fils et vivent une vie plan-plan, alors il décide de donner un côté plus « rock’n roll » à son quotidien. Les soirées poker, l’alcool, la drogue, et même une nuit de conseils auprès de notre Johnny vont lui permettre de redonner un sens à sa vie ! Sans oublier la rencontre avec ce docteur aux airs de gourou…

Si au départ on pense être dans un documentaire sur la vie des deux acteurs, certaines scènes dévoilent vite qu’on est plutôt sur une comédie de fiction, jouant sur les comiques de situation, les hallucinations et des exagérations diverses. Ainsi, Guillaume fait tout ce qu’il peut pour améliorer son corps de quarantenaire et en devient risible, et Marion parle québécois dans le but de se préparer à un rôle donné par le réalisateur Xavier Dolan, ce qui fait totalement oublier son sex appeal ! Le couple cesse d’être mythique et montre sa réalité, proche du commun des mortels, comme ils ont choisi de le montrer sur les réseaux sociaux, en guise de promo à leur film, avec des photos ne les mettant pas du tout en valeur !

J’ai beaucoup aimé leur traitement de cette fameuse crise de la quarantaine, donnant de leur personne et désacralisant leur vie publique avec beaucoup d’autodérision, et je ne m’attendais pas à une telle fin (que je ne vais pas spoiler!), tellement tirée par les cheveux qu’on retiendra surtout la vision satyrique du film, malgré un message global militant pour l’acceptation de soi. Belle soirée en perspective !

Publicités