Encore une lecture de Noël ? Pourquoi s’en passer quand le sapin clignote à côté, que le chat ronronne et qu’on a un bon gros rhume ? Et si en plus vous aimez les bons sentiments, alors ce livre est pour vous !

L’année dernière j’avais lu un autre texte des mère et fille Higgins Clark (Le mystère de Noël) et je m’étais régalée. Toujours dans cette ambiance « téléfilm de Noël », on retrouve les mêmes personnages principaux : Alvirah, l’ancienne femme de ménage ayant gagné au lot et détective à ses heures perdues, son amie écrivain Norah et sa fille Regan, toutes accompagnées de leurs maris. Ils ont embarqué sur la « croisière de Noël » offerte par le commodore Weed à de nombreuses personnes qui ont fait du bien aux autres au cours de l’année. Mais bien sûr, tout ne se déroule pas comme prévu : deux costumes de Noël ont disparu de la réserve, et des passagers de la croisière ont aperçu le fantôme de l’écrivain mis à l’honneur par un groupe de lecteurs… il ressemble d’ailleurs étrangement au terrible Tony Pinto, en cavale depuis que le bateau a levé l’ancre pour aller dans les Caraïbes.

Entre tentatives de meurtre, fantômes ou voix entendues dans la nuit, la croisière n’est pas de tout repos, et Alvirah va tenter de comprendre ce qui se trame, le tout dans une ambiance pleine de bons sentiments. Comme souvent aussi les méchants, très méchants, sont stéréotypés et tournés en ridicule dans quelques scènes, et ainsi ils ne vous donneront pas de cauchemars ! La scène finale est assez sympathique, et puisque tout se termine bien, voilà qui est parfait en attendant le réveillon !