Alice Dona a écrit un livre ? Ah tiens… (voilà ce que j’ai entendu en montrant le bouquin que je venais de sortir de ma bibliothèque à ma moitié)… Alors l’interprète est-elle une vraie auteure ou a-t-elle trouvé un passe-temps de people ? Elle aborde le bilan de la soixantaine à travers la relation que peut avoir une grand-mère avec sa petite fille de quinze ans en les faisant partir toutes les deux en vacances pendant huit jours sur l’île de Noirmoutier en février. Mamie Mariette, dite « Miette », décide d’établir quelques règles pendant ce dépaysement : pas de téléphone, pas de lave-linge, des courses et de la cuisine tous les jours, écrire un journal intime tous les soirs… ce qui leur permettrait de passer leur temps vraiment ensemble sans interruption de l’extérieur ! Ce n’est pas sans faire ronchonner Angeline la première soirée, mais sa spontanéité et sa bonne humeur reviennent dès le lendemain, et voilà ces deux générations parties à faire connaissance comme jamais auparavant, à se raconter leurs souvenirs et à partager des fous rires quotidiens.

La vision rêvée entre mamie et petite fille… j’adorerais vivre ça avec mes grands-mères ! Mais là où je n’ai jamais pris le temps de les embarquer loin pendant quelques jours et que j’ai préféré des petits moments autour d’un café, d’un Scrabble ou à parler de bouquins, les deux protagonistes saisissent le bon moment pour comparer leurs quinze premières années et se confient en tant que narratrices un chapitre sur deux, chacune avec leur langage. Ainsi, si Miette raconte des chapitres plus longs avec des phrases complexes et se tourne sur ses souvenirs de jeunesse, Angeline s’exprime avec une langue simple (voire simpliste) et vit dans le présent sans s’interroger sur son passé ou son avenir, ce qui lui donne peut-être une attitude « d’jeuns » un peu stéréotypée. Au fil des jours elles se trouvent des points communs et se découvrent une amitié profonde l’une pour l’autre, bien au-delà des simples liens du sang. Une très belle histoire donc, à lire avec plaisir dans la lignée des « feel-good books » à la mode, mais qui vous fera réfléchir par la même occasion sur vos liens de famille… avez-vous déjà réussi à voir au-delà ?

Publicités