Madame de Montespan a marqué l’Histoire de France en se glissant dans le lit du roi Louis XIV, mais si elle était sa maîtresse, elle était pourtant mariée à un marquis depuis quelques années, et celui-là est malheureusement passé au second plan dans la mémoire commune. Jean Teulé choisit donc d’en faire le héros de son histoire.

Tombé fou d’amour au premier regard, Louis-Henri de Montespan épouse la magnifique Françoise de Rochechouart de Mortemart une semaine après leur rencontre. La passion charnelle les rapproche et un amour sincère paraît les rapprocher, mais Françoise, auto-surnommée Athénaïs, rêve de grandeur dans sa petite maison de ville, ce qui n’est pas à leur portée à cause de la mauvaise gestion des finances de son mari et son addiction au jeu. Elle parvient pourtant à intégrer la Cour en tant que dame de compagnie de la Reine et laisse ses deux enfants à la garde de leur père le temps qu’elle n’est pas là. Cependant ses absences se font de plus en plus longues, et il apparaît finalement qu’elle est devenue la favorite du roi. Louis-Henri devient fou de douleur, n’imaginant pas, jusqu’à ce qu’il aperçoive la chose, que sa femme se laisse aller au bon-vouloir de sa majesté ! L’homme crie à l’injustice et donne en spectacle sa douleur, allant même jusqu’à modifier son blason familial en y ajoutant des cornes symbolisant son cocufiage. De scandale en scandale, le marquis de Montespan est finalement renvoyé chez lui en Gascogne et interdit de revenir à Paris. Pourra-t-il retrouver sa femme bien aimée même des année après, alors qu’elle a donné plusieurs bâtards chétifs au Roi Soleil ?

Des illustrations comme des reproductions de peintures ou de monnaie de l’époque ponctuent le récit et ramènent l’histoire de Teulé à l’Histoire de France, et les verbes conjugués au présent la modernisent, tout comme le ton sarcastique ou humoristique. La focalisation est principalement externe et permet au lecteur de suivre le Montespan sans pour autant prévoir ses actes, maintenant un bon suspense. Tout cela crée ainsi un très bon roman à la fois historique car bien renseigné et divertissant car souvent haut en couleurs. Une belle réussite, Teulé est en passe de devenir l’un de mes auteurs favoris !