Ouiii un film de zombies qui passe au cinéma associatif de la ville en VO ! Il paraît que Jim Jarmusch est un grand nom du cinéma (honte sur moi, je n’y connais rien!) mais faire une comédie qui passe en ouverture du Festival de Cannes n’arrive pas si souvent… Quant au casting qui monte les marches, il fait bien envie quand même !

Résultat de recherche d'images pour "jim jarmusch cannes"

Résultat de recherche d'images pour "jim jarmusch cannes the dead casting"

Scène d’ouverture a priori normale, avec les deux policiers de Centerville marchant en sous-bois pour aller demander à l’ermite du coin s’il n’a pas dérobé un poulet à un fermier, mais malgré l’accueil glacial, ils repartent tranquillement, sans se départir de leur flegme qui sera plus tard soumis à dure épreuve. L’ambiance est un peu bizarre, le soleil est encore levé alors qu’il devrait avoir déjà disparu à l’horizon… les animaux se cachent… la Terre est même désaxée depuis quelques jours à cause de forages polaires ! Ça va mal finir…

En effet, sur fond de musique country au titre ironique « The Dead Don’t Die », les morts-vivants se réveillent et envahissent les rues de la ville… Pourquoi ? Que veulent-ils ? Peut-on les combattre ? En fait, peu importe tout ça, tant le casting de policiers est mis en avant par son attitude et fait ainsi bien rire. Jim Jarmusch joue aussi avec les codes des films de genre, très reconnaissables et stéréotypés assez justement, mais il s’amuse aussi à citer d’autres films ayant marqué le monde du cinéma (pour ne citer qu’eux, « Rencontre du 3e type », « Star Wars », « Le seigneur des Anneaux », …!). Pour couronner le tout, il se joue des « obligations » de rythme maintenant le suspense et l’histoire se déroule leeeentement, sans effet de surprise, plaçant le spectateur dans une position d’observateur qui ne subit pas un rythme imposé (enfin si peut-être un peu!) et qui peut se questionner sur le choix de cette réalisation : on profite complètement de l’image, du texte et de l’ambiance, avec toutefois une petite frustration de ne pas tout savoir tout de suite, mais on sort ainsi des sentiers battus !

Avec une petite morale à la fin qui donne tout son sens au film, il faut impérativement voir ce film si vous aimez l’auto-dérision et les parodies !