Ô joie, j’ai retrouvé mon émerveillement d’enfance avec « Le retour de Mary Poppins » ! Mêmes décors, même famille, hormis le fait que Michael n’est plus si petit car il est désormais père de trois adorables enfants. Il a perdu sa femme un an plus tôt et il lui est assez difficile de faire face à la vie quotidienne sans l’organisation exemplaire de sa femme… mais ses enfants, bien rodés, font de leur mieux pour l’aider. Un beau jour il apprend cependant que sa maison sera saisie par la banque s’il ne rembourse pas ses traites avant le dernier gong de Big Ben dans quelques jours !

Pendant ce temps-là Marie Poppins descend du ciel, accrochée à son parapluie habituel et au vieux cerf-volant que Georgie ne laisse pas filer ! Sous les traits de l’actrice Emily Blunt, elle reste pourtant fidèle à elle-même, stricte et pince-sans-rire au premier abord… mais installée chez Michael pour l’aider à s’occuper des enfants, elle montre à nouveau toute sa capacité à faire de chaque instant de leur vie des moments inoubliables et magiques, comme la promenade sous l’eau du bain ou la très poétique chorégraphie des allumeurs de réverbères. N’oublions pas que la nouvelle Mary Poppins est magnifique et ferait chavirer bien des cœurs dans sa modernité et son sex appeal… si si !! Et qu’une petite apparition de Dick Van Dyke (si vous le reconnaissez avec quelques années de plus!) finira de vous achever avec une nostalgie naissante… ! Mais le bonheur pur reprendra le dessus avec, forcément, une fin heureuse.

Chaque scène chantée est un écho direct aux chansons du film de 1964 dans leur mélodie et leur mise en scène et trouvera à émouvoir les « vieux » comme moi. Pour les plus jeunes, espérons que ce film les marque durablement comme Julie Andrews l’a fait avec nous !

Publicités