Gilles Legardinier en feel-good book ou en thriller, toujours le même plaisir ! En effet, même en traitant d’espionnage et d’un peu de science-fiction, il crée un bon suspense dès le premier chapitre en présentant un couple de scientifiques poursuivis par les services secrets de différents pays et s’apprêtant à se suicider pour ne pas être attrapés et voir leur invention incroyable interceptée par de mauvaises mains… De quelle invention parle-t-on ?

Quel est le lien vingt ans plus tard avec cette jeune espagnole, Valeria, qui s’apprête à prendre un avion pour l’Écosse après la fin des cours, obnubilée par ces images de chapelle près d’un loch depuis sa plus tendre enfance alors qu’elle n’y a jamais mis les pieds ? D’autres jeunes gens suivent la même piste et tentent de comprendre ce qui les lie… la mémoire du couple disparu ?? De plus les services secrets américains les poursuivent comme s’ils étaient des terroristes…

La recette du succès avec ce livre réside bien sûr dans l’incompréhension des personnages principaux à comprendre ce qui guide leur pas depuis toujours, et à chaque pas en avant on en veut encore plus ! Les descriptions de la campagne écossaise donne aussi envie d’y mettre les pieds, réaliste et attirante à travers ses couleurs, mais les grands espaces contrastent très vite avec les huis clos imposés ensuite à Valeria et ses compagnons… Destin surprenant pour des étudiants européens que de terminer dans un centre ultra-secret de la NSA aux Etats-Unis !

Parfait pour prendre un coup de frais entre les lochs écossais et un coup de chaud pendant la traque très visuelle des jeunes, à lire au choix sur la plage ou sous un plaid bien chaud pour un très bon moment lecture.

Publicités