Toutes celles qui sont ou ont été folles de Brad Pitt pourront se réjouir avec ce film où il apparaît tout jeune. Joe est un lycéen passionné par la course à pied. Il espère gagner les championnats régionaux afin de prétendre à une bourse d’étude à l’université de Stanford. Il est la fierté de sa mère, car depuis que son père alcoolique est mort, son jeune frère a passé un an en prison pour vol de voiture et consommation de drogue. A son retour à la maison, il essaie de le détourner de ses démons en l’amenant à s’entraîner à la course, discipline dans laquelle il s’avère montrer des capacités, mais saura-t-il s’y tenir ?

Le Brad Pitt de 28 ans (qui joue un lycéen, je le rappelle!) crève l’écran avec sa mèche de beau gosse qui lui tombe sur le front et son petit côté premier de la classe… sportif en plus ! Il donne la réplique à Rick Schroder, déjà connu pour avoir tenu le rôle principal dans « Ricky ou la belle vie », et forme une fratrie bien différente par leurs caractères. L’un réussit tout ce qu’il entreprend, l’autre peine à être reconnu, ce qui crée des tensions évidentes entre eux, mais l’amour qu’ils se portent leur permet d’avancer et de grandir et surtout de se débarrasser du fantôme étouffant de leur père semblant encore diriger leurs vies.

Malheureusement malgré une fin heureuse et de belles valeurs d’effort et de fraternité, le film a bien vieilli : sorti en 1991, il représente parfaitement l’Amérique des films et séries de cette époque, tant au niveau des voitures de l’époque que du son – anglais non disponible sur mon DVD donc un doublage français avec des voix très reconnaissables dans les années 90 (!) ainsi que les bruitages de fond très maladroits et les guitares hurlantes censées représenter la souffrance des personnages… Ca donne envie d’en rire, car le film est resté dans son jus même avec son format 4:3, en tout cas sur la version que j’ai regardée !

Brad est pourtant teeeeeellement beau… Et c’est aussi en 1991 qu’il fera une apparition très remarquée dans « Thelma et Louise », ce qui le propulsera au rang de sex symbol à l’internationale ! Moi je vous laisse, j’ai encore d’autres films dans lesquels le contempler… !