Dans deux jours c’est le grand départ pour le massif du Mont Blanc. Quatre ans sans y aller, mais… le souvenir que je m’y étais acheté des livres locaux ! Raison de plus pour ouvrir un de ces livres, et j’ai choisi le récit d’Emmanuel Cauchy, médecin secouriste dans le massif depuis 15 ans lors de l’écriture de « Docteur Vertical ».

Il paraît que la montagne, c’est quelque chose qui prend aux tripes, qu’elle vous appelle et vous pousse à vous dépasser sportivement, alors s’offrir l’ascension des pics les plus difficiles est monnaie courante… même si parfois on flirte avec les dangers ou ses propres limites. C’est ce qu’a pu constater à de nombreuses reprises le médecin, appelé plusieurs fois par jour à rejoindre les blessés de haute montagne en hélicoptère afin de stabiliser leur état pour les redescendre vers l’hôpital de Chamonix, sous réserve qu’ils ne soient pas encore morts… Ainsi il se retrouve face à différentes pathologies sans jamais perdre son sang froid, car la montagne fait pleinement partie de lui, ; d’ailleurs il souligne souvent combien son environnement de travail est incroyable, car être treuillé sous un hélico au soleil couchant révèle un tout autre monde que les habitants des plaines ne peuvent pas connaître. Entre les fracturés du bassin ou du crâne, les hypothermes et hyperthermes ou les simples randonneurs piqués par des bestioles, il en voit de toutes les couleurs sans pour autant émettre la moindre critique sur les situations. La montagne peut attraper et garder même les plus aguerris, surprenante au quotidien à travers ses pièges de glace ou ses orages surprise. Pas de pathos non plus sur les blessés, ce qui arrangera bien les sensibles comme moi, car Emmanuel Cauchy décrit ce qu’il voit en bon médecin sans plaindre les accidentés.

J’ai dévoré les presque 400 pages en trois jours, happée par ce monde que je vais redécouvrir bientôt. La langue utilisée est commune, parfois oralisée, permettant à chacun d’entrer dans ce monde très fermé du secourisme en haute montagne. Les aller-retours des hélicos au-dessus des cimes n’auront plus de secret ! Espérons seulement que nous n’aurons pas besoin de les faire venir à notre secours, même si l’expérience serait des plus incroyables…

Publicités